EN MATIERE D'OUVERTURE A LA SPIRITUALITE

 

Je vois nombre de personnes freinées dans leur élan car elles « butent » sur des notions de pratique.

En matière de véritable spiritualité IL N'Y A PAS DE REGLE.

Beaucoup choisissent de s'inscrire à des stages, lisent des livres de techniques, s'imprègnent de méthodes. Il n'y a pas de mal à s'intéresser à cela, ce peut-être enrichissant, seulement, rares sont les personnes qui parviennent à toucher le cœur des sujets et à se les approprier vraiment et du coup ont du mal à maintenir une constance et se découragent. Lorqu'une chose « ne fonctionne pas » le réflexe est de se tourner vers une autre. 
La cause en est non dans les sujets abordés, mais ceux-ci concernent avant tout les personnes qui ont réellement la maîtrise de leur rayon d'action. Or, une maîtrise ne se transmet pas.

Nous ne sommes pas tous de la même Essence et c'est bien celle-ci que nous sommes venus exprimer.

Le premier travail sur soi en matière de spiritualité consiste donc à apprendre à bien se connaître. 
Cela restera toujours la première clé qui ouvre de nouvelles portes.

Une personne dont l'énergie est le mouvement et qui s'entend vanter les mérites de la méditation aura bien du mal à pratiquer la méditation « posée », à réciter des mantras pendant des heures et à trouver la constance dans ce genre de pratique.
Par contre, elle gagnera à apprendre à canaliser son énergie pour ne plus l'éparpiller, à s'ancrer et aura donc une petite ou grande part de patience à développer – que la vie se chargera de le lui proposer - et surtout à aller aborder sa peur du vide. 
Cela ne la fera pas cesser son énergie qui est le mouvement, mais rendra celui-ci bien plus efficace car centré. Elle sera dans la maîtrise du déploiement de son plein potentiel respectant sa nature profonde.

Une personne dont l'action est le liant entre les personnes et qui a des aptitudes innées pour cela, mais manquant de confiance en elle se heurtera souvent à sa peur du conflit qu'elle vivra. 
Si elle choisit de faire un stage d'affirmation de soi style « coaching boostant » ou "loi d'attraction" sans aller voir au préalable sa peur des autres liée à un manque de confiance en elle et à la peur du rejet, elle trouvera peut-être que s'affirmer est bien trop compliqué pour elle et pourra se décourager en tirant la conclusion que ce monde est bien trop rude.

Une personne dont l'Essence passe naturellement par la communication et qui, au sein de son évolution voit avec enthousiasme ses capacités extrasensorielles se développer dans l'énergie du soin (car cela fait partie du parcours) décide de faire un stage d'initiation au Reiki ou autre méthode afin de s'installer en tant que guérisseur puis se rend compte qu'elle ne tourne pas, que son activité ne se lance pas. Elle choisit donc de modifier son parcours et tente une autre approche, forte de ses capacités naissantes parfois surprenantes. Toujours aucun résultat probant en matière de réussite...jusqu'à ce que cette personne prenne conscience que son rayon est la communication, que tout le fluide de son énergie passe par là, et que c'est en faisant face à sa peur des autres, à sa difficulté à se dire, à se reconnaître et à se mettre en avant, en faisant face à son manque de confiance ou d'estime de soi lui faisant penser "surtout pas cette voie là ! je n'en serais jamais capable ! " que la voie qui lui est prédestinée s'ouvrira.

Ce n'est donc pas à l'endroit où nous avons des facilités ou aptitudes naissantes ou que nous souhaiterions "idéalement" développer qu'il convient de travailler, ni même à l'endroit de nos facultés innées pour les déployer, mais bien vers nos lacunes dues à nos peurs afin que ces aptitudes se déploient NATURELLEMENT en équilibre. Nous ne pouvons « apprendre » ce qui est notre Nature qui a simplement besoin d'être nettoyée de tout ce qui en bloque l'expression soit notre corps de souffrance.

Aussi, le réflexe sain en matière de voie spirituelle est – non d'aller vers ce qui nous « attire » et que nous « n'avons pas » - mais d'aller vers ce qui nous parle mais nous fait peur, là où nous pensons que nous n'en sommes pas capables ou pas à la hauteur et d'en chercher la cause.

Se poser les questions de ce que l'on voudrait VRAIMENT qui NOUS RESSEMBLE même si cela va à l'encontre de tout ce qui se fait déjà. Car cela a toujours été là en nous depuis l'enfance mais bien souvent nous l'avons rangé comme « chimère ». Et pourtant...
Puis, noter nos peurs profondes face à l'idée d'avoir à déployer notre trésor, les reconnaître, les accueillir est le premier pas. 
Puis, vient un travail sur soi d'analyse intérieure franche, honnête et surtout sans jugement et qui respecte nos limites. Si besoin, se faire accompagner en ce travail thérapeutique avec soi. 
Situer et accepter, nos limites du moment, là où nous savons que nous ne pouvons pas encore, sans penser que nous ne les dépasserons jamais, mais se fixer un sous-objectif moindre nous permettant de faire un petit pas. 
Respecter nos oui et nos non -ils ont leur raison - SANS JUGEMENT. 
Ceux-ci peuvent s'inverser par la suite naturellement lorsque nous nous connaissons mieux et parvenons à lever nos barrières d'auto-sabotage.

Nous n'avons pas à apprendre « de nouvelles choses ». Là où se trouvent nos qualités innées se trouvent nos peurs les plus profondes nous empêchant de nous déployer. Tout simplement. 
Nous nous sommes incarné(e)s avec tout ce qu'il faut déjà pour déployer notre plein potentiel, notre Essence Unique. 
Le diamant est déjà là, il a simplement besoin d'être nettoyé pour révêler tout son éclat. 
C'est à cet endroit seulement qu'il est recommandé de mettre son énergie pour éclore.

C'est à cet endroit que je guide en douceur par ce que je perçois. 

 

 

Nathalie Yot ©